Bagues de siège de soupape

Bagues de siege de soupape

Depuis l’utilisation de culasses en aluminium, les bagues de siège de soupape ont beaucoup gagné en importance.

Avec les soupapes, elles ferment la chambre de combustion de la culasse. La bague de siège de soupape empêche la soupape de s’enfoncer/incruster dans la culasse. Elle absorbe une partie de la chaleur de combustion que subit la soupape et la transmet à la culasse. Pour que la bague de siège de soupape puisse faire face aux différentes contraintes, sa composition doit être optimale. Il est nécessaire de tenir compte non seulement des conditions de fonctionnement du moteur, mais également de l'usinabilité du matériau chez le rectifieur.

Matériaux

Les plus récentes générations de moteurs des constructeurs renommés font appel à des bagues de siège de soupape en matériaux frittés (procédé de métallurgie des poudres). Les matériaux issus des procédés de coulée conventionnels ne suffisent plus pour faire face aux contraintes thermiques et mécaniques de plus en plus élevées auxquelles est exposée la bague de siège dans la chambre de combustion. C’est pourquoi Motorservice propose, entre autres, des bagues de siège de soupape frittées, composées de 2 combinaisons de matériaux différentes, qui couvrent toutes les applications des moteurs futurs.

Bagues de siège en métal fritté

Série HM semi finished

(high machinability – très bonne usinabilité)
Cette combinaison de matériaux se distingue par son excellente usinabilité. La bague de siège de soupape HM frittée présente une combinaison de carbure de tungstène incorporé dans de l’acier allié, parfaitement adaptée à la contrainte. Il devient ainsi possible de réunir des propriétés matérielles impossibles à concilier jusqu’alors, comme une grande dureté et une bonne usinabilité. La série HM possède, en outre, une bonne résistance à l’usure et à la chaleur. La série HM a été développée pour les moteurs atmosphériques et suralimentés de la catégorie de puissance inférieure à supérieure. 

Série HT semi finished

(très haute résistance à la température)
Cette combinaison de matériaux se distingue par sa haute résistance à l’usure, conservée même aux températures extrêmement élevées. La bague de siège de soupape HT frittée équivaut à un acier à outils céramique en carbure de tungstène, dont la matrice incorpore des additifs spécialement adaptés, résistant aux hautes températures. Compte tenu de la grande quantité de lubrifiants incorporés, ces bagues conviennent plus particulièrement aux moteurs essence et diesel puissants, fortement suralimentés et à contraintes élevées. En dépit des contraintes élevées de ces moteurs, le « microsoudage » de la bague de siège de soupape à la soupape est empêché. Le domaine d’application de la bague de siège de soupape HT englobe les moteurs à contraintes particulièrement élevées. Ce matériau a été développé pour les carburants secs du type GNV, GPL et Flex Fuel.

Série HT+ semi finished

(high temperature and high wear resistance - très haute résistance à la température et à l’usure)
Cette combinaison de matériaux se distingue par sa très haute résistance à l’usure, conservée même aux températures extrêmement élevées. La composition des bagues de siège de soupape HT+ est conçue pour obtenir, malgré une résistance accrue à l’usure, une sollicitation moyenne du matériel de coupe et un usinage simplifié. La combinaison de l’acier à outils céramique en carbure de tungstène et de la très forte quantité de lubrifiants incorporés convient spécialement aux combustions sèches qui se produisent avec les gaz tels que GPL, GNV, propane et Flex Fuel. Elle peut également être utilisée sur les moteurs essence et diesel puissants, par exemple. En outre, la bague de siège de soupape HT+ se distingue par une très bonne conductivité thermique et le « microsoudage » de la bague de siège de soupape à la soupape est empêché en dépit des contraintes élevées de ces moteurs.

Bagues de siège en fonte

Série G1 finished

(haute résistance à la chaleur)
La série G1 se compose d’un alliage de fonte grise à haute résistance à la chaleur, additionnée de chrome et de molybdène. La série G1 a été développée pour couvrir un vaste domaine d’application et est utilisée principalement sur les véhicules utilitaires. Cette bague de siège de soupape présente une composition parfaitement adaptée à la contrainte, à savoir du revenu martensitique avec un réseau dense de carbure. Cette bague de siège de soupape possède donc une bonne résistance à l’usure et résiste aux températures élevées.

Série G2 finished

(haute résistance à l’usure)
La série G2 se compose d’un alliage de fonte grise à haute résistance à l’usure, avec une forte teneur en chrome et en vanadine. Cette combinaison de matériaux se distingue par sa haute résistance à l’usure, conservée même aux températures très élevées. Il s’agit d’un matériau fortement allié, avec un réseau fermé, bien marqué, de carbures mixtes et spéciaux dans une matrice martensitique et des composants lubrifiants solides répartis de façon homogène.

HMHTG1G2HT+
High MachinabilityHigh Temperature ResistanceHigh Temperature ResistanceHighly Wear ResistranceHigh Temperature and High Wear Resistance
Type de
carburant/ 
combustion            
Essence (sans plomb), dieselEssence (sans plomb), dieselEssence (sans plomb), dieselGNV, GPL, Flex Fuel, essence (sans plomb), dieselEssence (sans plomb), gazole, GNV, GPL, propane, Flex Fuel
Matériaux de la culasseAluminium,
fonte grise
Aluminium,
fonte grise
Aluminium,
fonte grise
Aluminium,
fonte grise
Aluminium,
fonte grise
MoteursMoteurs essence et diesel peu puissants à contraintes faibles à normalesMoteurs essence et diesel puissants, fortement suralimentés, à contraintes élevéesMoteur atmosphériques, moteurs suralimentésMoteurs à puissance accrue, à contrainte élevée, tous les moteurs à gaz ci-dessusApplications gaz comme GPL, GNV, propane, Flex Fuel; moteurs essence et diesel puissants

Attention:

Les conditions d'exploitation extrêmes et les contraintes élevées du moteur considéré doivent être prises en compte et relèvent de la responsabilité du rectifieur.

Il revient au rectifieur de vérifier attentivementla sélection des spécifications des pièces de moteurs.