Culasses

Gamme de produits

  • Culasses pour moteurs à essence et diesel de voitures particulières et de véhicules utilitaires
  • Nues avec les guides de soupape et les sièges rapportés de soupape ou prêtes à monter avec les soupapes et l'arbre à cames

Pleins feux sur les produits - Avantages

  • Dans les moteurs à combustion, la culasse forme l'extrémité de la chambre de combustion au-dessus des pistons.
  • La culasse contient les principaux éléments permettant de réguler mécaniquement l'échange gazeux, tels que
    • canaux d'admission et d'échappement
    • soupapes et accessoires
    • culbuteurs ou poussoirs.
  • La culasse compte parmi les éléments les plus complexes d'un moteur et nécessite des procédés de fabrication très sophistiqués. En plus de supporter les éléments décrits, la culasse doit également remplir les fonctions suivantes :
    • Étanchéité de la chambre de combustion
    • Absorption des forces de combustion
    • Alimentation des pièces mobiles de l'actionnement des soupapes en huile
    • Dissipation thermique par des canaux d'eau de refroidissement et par un liquide de refroidissement pour les moteurs refroidis par eau ou par des ailettes de refroidissement de surface importante (ventilateur) pour les moteurs refroidis par air.
  • La combustion dans le cylindre exerce une force importante sur la culasse. Il est donc essentiel que les couples de serrage et l'ordre de serrage des vis de culasse correspondent toujours aux indications du constructeur.
  • Motorservice dispose d'une large gamme de culasses.

Modèles

Culasses pour voitures particulières

  • Selon le type de moteur, elles se composent de fonte grise ou d'aluminium.
  • Elles sont disponibles, selon le besoin et pour faciliter la réparation, soit nues (avec sièges rapportés et guides de soupape), soit avec les soupapes et les ressorts de soupape montés, soit complètes avec les soupapes et les arbres à cames.

Culasses monocylindres

  • Les culasses monocylindres sont utilisées pour de nombreux moteurs de véhicules utilitaires.
  • Selon le type de construction du moteur, des culasses en fonte grise refroidies par eau ou des culasses en aluminium refroidies par air sont employées.
  • L'avantage est que, en cas de dommage, elles peuvent être remplacées séparément.

Culasses multicylindres

Les culasses multicylindres sont surtout utilisées sur les moteurs de voitures particulières et les moteurs de véhicules utilitaires. Les moteurs en V à culasses multicylindres possèdent une culasse par rangée de cylindres. Sur les moteurs à culasses multicylindres, les arbres à cames sont souvent situés dans la culasse. Les moteurs à culasses multicylindres sont toujours refroidis par eau.

Culasses refroidies par eau

Les moteurs modernes sont, à quelques exceptions près, refroidis par eau. Le liquide de refroidissement utilisé consiste généralement en un mélange d'eau et de produit antigel et anticorrosion.

Avantages :

  • Le liquide de refroidissement peut absorber et évacuer des quantités de chaleur plus importantes.
  • Les canaux de refroidissement situés entre les cylindres et dans la culasse permettent de réaliser un refroidissement plus efficace à l'intérieur du moteur.

    Culasses refroidies par air

    L'air est soufflé directement sur le moteur. Pour augmenter la surface évacuant la chaleur, les cylindres et les culasses des moteurs refroidis par air sont équipés d'ailettes de refroidissement.

    Avantages :

    • Construction simplifiée et économique
    • Fonctionnement fiable
    • Poids réduit
    • Aucun risque de gel du liquide de refroidissement aux basses températures extérieures

    Papillons constants

    Tous les bus à partir de 5,5 t et tous les véhicules utilitaires de plus de 9 t doivent être équipés d'un ralentisseur. Avec un papillon constant ou un frein par compression, une soupape supplémentaire s'ouvre à la fin du cycle de compression. Les gaz à compresser sont aspirés dans une chambre spéciale et sont ensuite redirigés dans la chambre de combustion ou directement dans le tuyau d'échappement. Aucune pression nouvelle n'est ainsi exercée sur le vilebrequin au cours du cycle de travail et aucune nouvelle force d'entraînement n'est générée. La soupape est actionnée pneumatiquement ou hydrauliquement. Le papillon constant permet d'atteindre une puissance de freinage de 14 à 20 kW par litre de cylindrée.