Motorservice lutte avec succès contre la contrefaçon

MS Motorservice International GmbH vient d’engager une nouvelle procédure pénale contre le piratage de ses marques. Le spécialiste des pièces de rechange a obtenu par ordonnance de référé que deux fabricants chinois retirent des pompes de refroidissement de contrefaçon de leur stand au salon Automechanika de Francfort-sur-le-Main. Ces produits sont maintenant interdits à la vente en Allemagne. L’entreprise se bat depuis des années pour protéger ses activités et ses clients des imitations de mauvaise qualité en provenance d’Asie du Sud-est.

Pierburg CWA 200, Art.-Nr. 7.02851.20.8

En 2014 déjà, des chefs de produit Motorservice avaient découvert une contrefaçon de la pompe de refroidissement CWA 200 de la marque Pierburg sur le stand d’un fournisseur chinois du salon Automechanika. Motorservice avait alors publié une alerte produit et le détenteur du brevet, Pierburg, avait déposé une plainte, qui fut gagnée haut la main. « Depuis, l’examen des stands des concurrents fait partie intégrante de notre stratégie d’observation du marché », nous explique Oliver Hurtz, Lead Product Manager Mechatronics chez Motorservice. Du 11 au 15 septembre 2018, O. Hurtz s’est beaucoup promené le long des allées du salon Automechanika, et son examen a abouti : cette fois-ci, ce sont deux contrefaçons de la pompe CWA 200 qu’il a découvertes. Motorservice n’a pas attendu pour lancer une procédure pénale. Dès le lendemain, les pompes devaient être retirées des deux stands incriminés et les contrefacteurs étaient tenus de verser des dommages et intérêts à Motorservice. Une décision du tribunal a interdit la vente de la pompe de refroidissement aux deux entreprises.

Les risques des contrefaçons de mauvaise qualité
La pompe de refroidissement CWA 200 proposée par Motorservice connaît un grand succès sur le marché indépendant des pièces de rechange. Elle assure un refroidissement adapté aux besoins et reste active après l’arrêt du moteur pour continuer à le refroidir. Après la découverte de 2014, Motorservice et Pierburg ont exigé l’envoi de la pompe chinoise et reçu un échantillon s’accompagnant d’un rapport de contrôle et d’un dessin technique. Sur le banc d’essai, les ingénieurs ont constaté que l’électronique était défaillante et que la pompe chinoise ne délivrait pas le même débit que la pompe Pierburg. À pleine charge, la pompe Pierburg d’origine délivre un débit de sept mètres-cube par heure. La contrefaçon ne brassait quant à elle que deux mètres-cube par heure, soit 5000 litres de moins. De plus, l’imitation refusait toute sollicitation supérieure.
« Dès que le refroidissement ne fonctionne plus, le moteur et tous les composants à refroidir, comme le carter de vilebrequin, les pistons, le vilebrequin et l’arbre à cames, en pâtissent. Dans le pire des cas, le moteur risque la surchauffe », explique Oliver Hurtz. Les consignes de compatibilité électromagnétique (CEM) ont également été partiellement ignorées. Ainsi, le risque est grand que la pompe émette des signaux à d’autres circuits de commutation électriques du véhicule.

Nouveaux emballages et protection accrue contre les contrefaçons
Par le passé, les contrefacteurs s’attachaient aussi à recopier l’emballage. Ils imitaient tout le carton ou, du moins, l’étiquette à code-barres. Mais, dans ce domaine également, Motorservice a pris les mesures nécessaires : à l’occasion du salon Automechanika 2018, le spécialiste des pièces de rechange MS Motorservice International GmbH a présenté ses nouveaux emballages équipés d’étiquettes ornées de la dernière génération de signes de sécurité : le scellé tesa PrioSpot développé par tesa scribos. Ces étiquettes de protection contre les procédés de contrefaçon portent différents signes de sécurité, visibles et dissimulés. Certains sont visibles à l’œil nu, d’autres nécessitent l’emploi d’une loupe ou d’un lecteur particulier pour les identifier. Grâce à une technologie brevetée, nous sommes en mesure d’appliquer jusqu’à sept niveaux de vérification simultanément sur chaque étiquette : chaque produit bénéficie d’une identité propre. De plus, le code matriciel 2D de l’étiquette est remplacé par un code QR, permettant une authentification rapide du produit : Il suffit de scanner le code QR à l’aide d’un smartphone ; quelques secondes plus tard, une lumière verte s’allume sur l’écran si le produit est un original et une lumière rouge s’il s’agit d’un faux.

À propos de Motorservice
Le Groupe Motorservice est l’organisme de distribution en charge des activités internationales Aftermarket de la société Rheinmetall Automotive. Motorservice est l’un des premiers fournisseurs de composants moteur pour le marché des pièces de rechange sous les grandes marques Kolbenschmidt, Pierburg, BF Original et TRW Engine Components. Une gamme étendue et variée permet aux clients d’acquérir leurs pièces moteur auprès d’un unique fournisseur. En tant que société spécialisée dans la résolution des problèmes des revendeurs et des garages, Motorservice offre un vaste éventail de prestations de service ainsi que la compétence technique de la filiale d’une entreprise technologique.